Plongée du 5 novembre 2012

Site de plongée: 

Cette résurgence se situe dans une vallée jusqu'alors inexplorée en plongée souterraine.
Nous allons donc réaliser de la 1ère "complète", c'est-à-dire que nous serons les premiers à passer par là et ce, dès le départ !!!

Le voyage fut long et chaotique car le pont sur lequel on comptait passer est fermé pour cause de travaux (il donc fallu faire un gros détour pour passer la rivière par un autre pont situé en amont).
Environ 1h15 de voyage aller... alors que le voyage retour durera moins de 30 minutes car nous passerons par une autre route, plus longue mais plus carrossable également.

La résurgence se situe dans le village de Li Neï et est, en fait, composée de 3 points d'eau.
Le 1er de ces points d'eau (voir photo) est composé d'une résurgence de faible profondeur. Cette résurgence est le point d'eau le plus aval de ce système car les villageois nous ont appris que, en période d'étiage prononcé, ils peuvent rejoindre "à pieds secs" le 2nd point d'eau.
Ce 2nd point d'eau (voir photo) est une vasque équipée d'escaliers et qui sert à tout dans le village (lessive, bain, lavage des légumes, ...). C'est dans ce point d'eau que nous allons plonger.
Un grand trou béant à la base de la montagne constitue le 3ème point d'eau et devrait être l'amont (nous en aurons la confirmation lors de notre plongée) car, d'après les villageois, lorsqu'il pleut beaucoup, il est le 1er à voir son niveau d'eau monter.

Il serait logique de se mettre à l'eau dans le point d'eau amont (le grand trou béant) mais il est difficile d'accès avec le matériel car il n'y a pas d'escalier.
Nous décidons donc de nous mettre à l'eau en bas des escaliers, dans le 2nd point d'eau.
Beaucoup de villageois sont présents ainsi que l'équipe de télévision nationale TV5N qui nous suit depuis hier.

Un peu de temps perdu pour trouver un point d'ancrage du fil et nous partons.
A partir de ce moment là nous découvrons une roche magnifique.
Quelques stalagtites sont présentes, une coulée stalagmitique également et une draperie indiquent clairement que cette partie de la cavité a été exondée lors dans son passé géologique.
Nous progressons en direction du sud... c'est-à-dire vers le 1er point d'eau.
Assez rapidement nous débouchons dans une zone éclairée qui confirme que le 2nd point d'eau et le 1er communiquent et font donc partie du même système hydrologique (de même que le 1er point d'eau).

Plutôt que de faire surface nous décidons de continuer directement notre chemin.
L'eau est relativement claire (environ 5 à 10m de visibilité) mais les parois que nous suivons sont fortement chargées en argile qui se met en suspension lorsque nous passons.
La visibilité se dégrade donc assez rapidement.

Nous nous engageons dans une faille en pensant que la suite est là mais, bien que cela continue, les dimensions sont trop intimes (on doit passer à l'égyptienne) pour que ce soit cela.
Nous sortons donc de la faille et reprenons la direction du sud (donc vers l'intérieur de la montagne).
La galerie continue (avec la paroi à main gauche) et nous trouvons, sur 50m de profondeur la continuation de la galerie.
Arrêt sur rien... mais il est temps de rentrer car nous commençons à nous rapprocher des limites fixées en terme de temps de palier.
Suite à un problème technique nous n'avons pas pu lever de topographie. Ce sera pour une prochaine fois.

Sur le chemin du retour nous observons attentivement les parois.
Celles-ci contiennent de nombreux fossiles comme des huitres ou des coquillages.
La roche est souvent très rugueuse (car principalement constituée de coquilles fossilisées) et, lorqu'elle est lisse, contient des veines de roche blanche (marbre ?) qui font comme des inscriptions anciennes (au début j'ai bien cru que nous avions trouvé des inscriptions rupestres... mais non).
La roche est également parfois très coupante et constituée de lames tranchante redoutables pour les combinaisons.

Sur le retour, durant les paliers réalisés près de l'entrée du 2nd point d'eau, non loin du tuyau de pompage, nous avons vu un départ sur la gauche (lorsqu'on progresse vers le fond de la résurgence) qui débouche sur une surface libre que nous n'avons pas percé (pour cause de paliers et du fait qu'il commençait à se faire tard).

A la sortie, la télévision chinoise nous a interviewé.
Sympathique mais... nous n'avons fait aucune image de ce que nous avons vu.
Il faudra donc y retourner... ce qui nous arrange plutôt car la cavité est belle.

Profondeur max: 
53m
Durée (minutes): 
81
Date: 
Lundi, 5 Novembre, 2012
Fil déroulé (en mètres): 
150mètres
Plongeur: 
Autres plongeurs: 
Photos: 

Commentaires

Portrait de Thérèse

bien lue résumé plongée du 5,bonne continuation